Disponible du lundi au vendredi de 9h à 18h par téléphone (et 7/7j quelle que soit l'heure par mail)
Archive

Variations de positionnement : un signal pour le SEO ?

Article posté originellement le 2 août 2010 sur mon ancien blog, édité puis posté ici même le 19 septembre 2012.

Pour accéder aux parties mises à jour (italic précédé du numéro de la MAJ) suivez les liens, le reste du contenu étant identique à ce qui a été publié il y a 2 ans :

Position + Variations = Signal pour le SEO ?

Nous allons voir :

  1. Explication du phénomène de montée et de descente dans les SERPs
  2. Savoir interpréter les variations de positionnement
  3. La notion de « score » attribué pour chaque requête (et comment avoir un indice sur ce « score »)

La variation de positionnement est-elle un signe ? Une alerte que le référenceur doit savoir interpréter pour pouvoir la contrôler… voir même l’anticiper…

Ce qui est bien connu c’est que si on perd des places dans les SERPs (comprenez « Pages de résultats ») alors c’est sûrement que l’on doit « travailler plus pour monter plus »… Si on monte alors c’est qu’on a bien travailler… Mais cette explication est un peu « réductrice »…

Explication du phénomène de montée et de descente

Google comme les autres moteurs de recherche se base sur des critères pour établir un « classement ». Jusque là c’est très simple et tous les lecteurs de ce blog l’on déjà compris depuis longtemps.

Je vais pas ré-écrire du déjà vu, du guide ou des lignes pour débutant ce n’est pas le but donc je vais présenter ça sous un autre point de vu et vous verrez ça change pas mal de choses (suite à la rédaction de cette article j’ai eu pas mal de retour positifs notamment de personnes débutant dans le référencement, ce qui me conforte dans cette idée).

Je descend

Deux cas possibles :

  1. On m’a dépassé : des personnes sont donc plus actives/performantes que moi sur cette requête
  2. Personne ne me dépasse, mais je descend : Autrement dit j’ai fait quelque chose qui m’a pénalisé et/ou je n’ai pas fait ce qu’il fallait pour rester en position.

Je monte

Là encore deux cas possibles :

  1. J’ai dépassé des concurents : Soit vous avez effectué une action qui vous a fait monter dans le classement, soit vous n’avez rien fait, mais cela est peut être dû à des répercutions d’actions passées qui vous ont fait monter (âge du nom de domaine ou autre)
  2. Des concurents passent derrière moi : On se retrouve dans le cas n°2 du « je descend » (mais pour un ou plusieurs concurents qui sont devant), je n’ai rien fait, mais ceux qui sont devant moi descendent, je monte donc tout naturellement.

Maintenant qu’on a posé les bases nécessaires à la compréhension du sujet de l’article, allons plus loin.

Savoir interpréter les variations de positionnement

Le but même du billet vous faire approcher – ou même « comprendre » – ce qui est une petite partie de ma « vision » du seo (et surement celle d’autres référenceurs…). Je vous avais déjà montré une première approche de ma vision des choses pour ce qui est de la popularité et du classement dans mon billet Non, non, non le contenu n’est pas roi (MAJ : je pense que le fond de l’article qui est visé par le lien est toujours bon à peu de choses près, je n’ai plus tout à fait la même vision du contenu, mais ce sera certainement le sujet d’un prochain article…) avec la notion de « conteneurs de popularité ». Voici donc une deuxième approche qui vient en complément (sans que les deux additionnées ne forment un tout, on en est loin).

Qui dit variation dit mouvement, qui dit mouvement dit action, si mes souvenirs de physique du lycée sont bons… Il n’y a pas de mouvement sans action amenant ce mouvement. On l’a vu dans le début de cet article, le mouvement vient (pour résumer) soit de vous, soit des autres, soit de Google (voir MAJ #4). Google est un index et regroupe donc un ensemble de requêtes possibles qui retournent des résultats… Ces résultats comportent parfois votre (vos) site(s) et parfois non… Un référenceur comprendra au premier coup d’oeil et/ou après une analyse du site pourquoi vous n’y êtes pas et surtout comment vous pouvez y apparaitre… ou pas… Encore une fois je ne vais pas m’étendre sur « comment savoir », « pourquoi on y est » ou « pourquoi on y est pas » vous avez des dizaines d’articles qui traitent de ces sujets.

La notion de score

MAJ #1 : Google a quelque peu changé la donne avec ses dernières mises à jour. Aujourd’hui je ne résumerais pas le positionnement d’une page à un score, mais la notion est toujours intéressante à saisir pour ceux qui débutent dans le référencement. On ajoutera ainsi à cette notion de score une notion de flag « seo » qui peut être apposé par Google sur n’importe quelle page d’un site. Cette notion de flag signifie que quelque soit l’action menée les algorithmes peuvent aposer une sorte de « flag » (comprenez marquage) qui va pénaliser ou bonifier pendant un temps une page et ce quelque soit son score. Les actions faites sur la page pouvant impacter définitvement la page (et donc son score) ou bien simplement faire disparaître le « flag ». Je n’aime pas parler dans ce cas de filtre, d’où l’utilisation d’un autre terme. On peut assimiler cette notion de « flag » au dernier brevet « Ranking Documents » (voir ici (fr) ou là (en) ou consulter le brevet (en)), mais pas seulement

Mon propos est le suivant :

  1. Tous les résultats (autrement dit les pages) présent(e)s dans Google ont un score, on a beau dire il y a 200 critères blablabla, on s’en fou tout est ramené à un score (ne me dite pas le PageRank sinon on ne va pas s’entendre ;)). Chaque site a donc un score que personne ne peut déterminer, MAIS on peut cependant avoir un indice sur ce score…
  2. Ce score vous permet d’être affiché à une certaine position (par exemple le 1er a un score de 100 et ainsi de suite jusqu’à 0, les sites ayant zéro n’étant pas affichés dans les résultats)
  3. Une fois que vous avez bien en tête cette notion, mon propos devrait s’éclaircir ou tout du moins pointer le bout de son nez… Qui dit score dit possible égalité… A défaut de connaitre le score de chacun (chose quasiment impossible), on peut savoir UNE chose (tout du moins c’est ce qui fait le sujet de cet article, qui est ouvert au débat ;)), c’est l’égalité du « score ».
  4. Si on pense égalité, on en vient à se dire si je suis à égalité avec N concurents c’est que le travail à fournir pour atteindre une position N est quasiment nul…

Voilà le signal !

Edit : la notion d’égalité ne peut être prise en compte ici que si on parle d’une requête dormante et/ou d’un site dormant (d’un point de vue SEO), sinon voir l’article Non, non, non le contenu n’est pas roi qui traite en partie de l’effet que peuvent avoir des actions menée sur la globalité du site.

Si l’on reprend les affirmation du début avec le score cela donne :

  • Je descend 1° : Le score des concurrents derrière moi augmente
  • Je descend 2° : Mon score diminue
  • Je monte 1° : Mon score augmente
  • Je monte 2° : Le score des concurrents devant moi diminue

Exemples : Si tu avances et tu recules comment veux-tu que je…

MAJ #2 : Là aussi les modifications de Google ont impacté grandement l’analyse qui peut être fait de telles variations. Ainsi on doit faire au cas par cas en fonction des actions qui ont été menées et de la concurrence. On ne peut plus avoir d’affirmation aussi net qu’en 2010, il faut avoir une vue d’ensemble du site ou de la page en question pour savoir comment analyser et réagir face à la situation de variation de positionnement. Les deux exemples qui suivent ne sont donc plus à prendre en l’état, mais avec du recul en fonction d’une situation donnée.

Exemple 1 : Mon site pointe son nez sur une requête où il est 188e, autrement dit au plus bas ou presque. Le lendemain nous sommes 140e, et on oscille de la sorte assez fréquement… Cette variation doit être pris comme un signal pour le référenceur, si la requête à un minimum d’intérêt il doit prendre les choses en main pour faire monter sont site ou sa page sur cette requête.

Exemple 2 : Un autre signal à prendre en compte également même s’il est de toute autre envergure… Je suis en 50e positions sur une requête, tous les jours/semaines mes positions varies de +2 -3 +5 -1 etc… Là encore c’est un signal à prendre en compte, le fait d’avancer et de reculer de la sorte montre non pas (forcément) une grande activité sur la requête, mais surement une « égalité » entre les différents concurents qui vous sont voisins.

Toutes les variations ne sont pas à prendre en compte de la même manière, ainsi il faut que vous fassiez la différence entre une « oscillation » et une « variation » linéaire (je ne fait que descendre ou je ne fais que monter). La première révélant très certainement une « égalité », la seconde révélant soit une « forte activité » du secteur et/ou la nécéssité pour vous de vous remonter un peu plus les manches (entre autres..).

MAJ #3 : j’ajouterais qu’aujourd’hui la peur du lien fait oublier à certains combien il est important. Une période trop « longue » sans lien sur un site ou une page peut le faire descendre d’une page, deux pages, voir de 100 positions… Un lien bien placé suffira bien souvent dans ce cas à faire remonter le site/la page à sa position initiale.

L’article se base principalement sur le moteur de recherche Google, mais ces observations s’appliquent à tout classement, en effet il faut sortir de son esprit tout ce qu’on a pu entendre ou tout ce que l’on connait sur le sujet et revenir au fondamentaux : un classement = des éléments classés en fonction d’un score.

MAJ #4 : L’avant et l’après Panda/Pingouin est selon moi un vrai tournant pour le métier de référenceur. Non pas pour ce qui est des pertes de positions directes, mais pour ce qui est de la manière de travailler. Avant ces mises à jour, une des seules chances de se voir pénaliser était d’avoir recours à du lien de masse ou de se prendre un Spam Report (grosso modo…). Aujourd’hui quelque soit les techniques utilisées (j’entend pseudo-« whitehat » ou pseudo-« blackhat ») et sans l’intervention humaine, l’éditeur de site n’est plus à l’abris, Google peut pénaliser un site à partir de traitements purement algorithmiques… De même des mouvements de masses peuvent se faire sentir lorsque Google juge bon d’apporter une modification à son algorithme ou d’ajouter un « filtre » sur certaines requête, dans ce cas là l’ensemble d’une SERP va bouger ce qui arrivait beaucoup plus rarement à l’époque est désormais monnaie courante…

CV

Formation

  • DUT Génie Informatique
  • Licence ATC Web
  • Master II en Ecole de Journalisme

Compétences

  • Consultant SEO
  • SEA / Adwords
  • Formateur SEO
  • Référenceur Web indépendant
  • Développeur de solutions
  • Optimisateur de process
  • Domaineur débrouillard

Prestations

  • Audit de référencement
  • Audit concurentiel
  • Netlinking
  • Stratégie de référencement
  • Formation au référencement
  • Veille SEO
  • Consulting Web

Des années d'expérience à votre service. Analyser, Optimiser et Accompagner.

RESEAUX SOCIAUX
GEO

Mes clients et mes collaborateurs sont basés un peu partout en France, voici quelques-unes des villes où je peux intervenir en France.

Aix-en-Provence
Marseille
Paris
Lyon
Grenoble
Gap